retenir du vocabulaire
Méthode

10 techniques puissantes pour retenir du vocabulaire

Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enrichir son lexique, lire, écouter des tas de sources différentes, c’est bien beau! Mais comment faire pour le retenir, tout ce vocabulaire? Je vous propose ici un grand tour d’horizon des outils, techniques et astuces qui vont faire une vraie différence dans votre mémorisation de vocabulaire.

Comme je le répète souvent, nous fonctionnons tous différemment et ce qui marche pour l’un ne va pas aussi bien fonctionner pour un autre. Ainsi, vous verrez que ces nombreuses techniques vont plus ou moins vous correspondre. Mais avant de sauter sur une seule qui vous parle et d’éliminer les autres sans même leur accorder votre attention, je vous recommande de les tester TOUTES.

En effet, on croit savoir ce qui marche pour nous, et parfois c’est vrai, mais il serait dommage de ne pas rester ouvert aux autres possibilités. Il existe de nombreuses techniques de mémorisations, et moi-même je continue à en apprendre et à me surprendre par les résultats. Alors faites des expériences, jouez le jeu et vous serez surpris de découvrir des techniques qui peut-être vous étaient inconnues et qui marchent mieux pour vous que tout ce que vous avez utilisé avant!

 

1- Des mots qui vous parlent

Vous le savez et vous en avez sûrement déjà fait l’expérience même en français, un nouveau mot sans contexte va “rentrer par une oreille et ressortir par l’autre”. Mais si on peut lui donner vie, le relier à une histoire, alors là il va rester!

Option 1: Dans l’action

Si vous apprenez un mot dans une situation particulière: en soirée, en réunion, en discutant avec un ami, en l’utilisant de façon incorrecte ou  suite à une blague, pourquoi pas! Répétez ce mot dans votre tête tout de suite, dans l’action. Il va ainsi rester gravé dans votre mémoire avec un contexte. Encore mieux, replacez-le dans la même conversation ou le même évènement.

Option 2: Un contexte qui vous parle

Très souvent les mots et expressions peuvent être utilisés dans de nombreuses circonstances. Quand vous apprenez un nouveau mot, donnez-lui une phrase qui vous parle. Peut-être que dans votre leçon ou application il sera utilisé dans une phrase qui parle de restaurant mais ça ne vous intéresse pas. Transposez le. Pensez à l’un de vos loisirs, votre passion, votre travail ou votre famille. Refaites une phrase avec ce mot, qui corresponde à votre vie et votre expérience.

 

2- Retenir le vocabulaire avec des phrases plutôt que des mots tous seuls

Cette technique-ci est absolument géniale!

Comme je vous l’ai déjà dit plus haut, si vous appliquez l’option 2 alors vous avez déjà une phrase et c’est parfait pour retenir un mot ou une expression.

Mais quid des listes de mots tels que chou hibou caillou etc.? Ces mots en _ou qui terminent par un x au pluriel? Tout comme nous les avons appris et les étrangers qui apprennent le français devront les apprendre, de même on se trouve confronté à ce genre de règles “qui sont comme ça et c’est tout!” quand on découvre une langue étrangère.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi la phrase apprise toute petite est: “Viens mon chou sur mes genoux, prends tes joujoux des bijoux et tes cailloux pour lancer sur le vilain hibou plein de poux”

Pas super folichon – pauvre hibou! – mais ça marche.

Sinon il y a aussi la chanson du coq et de l’âne d’Emilie Jolie, dont je reste une fan inconditionnelle malgré les années qui passent!

Si vous prenez des cours avec un prof, demandez s’il y a des phrases toutes faites. Sinon, faites-en vous même.

La technique magique!

Ne vous cassez pas la tête pendant des heures à faire des histoires élaborées.

  • Posez la liste de mots (10-15 pas plus) qui ont un point commun devant vous et reliez les par une histoire en maximum 2 minutes. Ce sont 2 minutes pour penser à cette histoire et vous la répéter pour la retenir.
  • Cachez la liste et repassez l’histoire dans votre tête (avec les images et tout et tout!) et à voix haute. Puis passez à autre chose.
  • Le lendemain, testez votre mémoire. Essayez de vous souvenir de cette histoire et dites à haute voix le vocabulaire que vous vouliez apprendre. Vous serez surpris du résultat!

Pour ne pas vous surcharger ou vous embrouiller, pas plus d’une histoire par jour!  A vouloir trop retenir trop vite vous risquez plus la confusion qu’autre chose.

Quand vous aurez testé l’efficacité de cette technique, vous lui trouverez des utilités bien au-delà des langues étrangères. Retenir les prénoms de personnes dans une réunion par exemple. Elle est tellement simple et tellement efficace que ce serait dommage de ne pas au moins l’essayer.

 

3- Faites tourner le mot/la phrase dans votre tête

Lorsque vous avez un nouveau mot ou une nouvelle expression que vous souhaitez retenir, jouez avec mentalement.

  • Décortiquez les mots et les syllabes.
  • Analysez les lettres silencieuses, les sons particuliers
  • Prononcez dans votre tête en jouant sur les intonations.
  • Prononcez ensuite à haute voix.
  • Et pourquoi pas: enregistrez-vous et continuez à améliorer votre prononciation!

De cette façon vous allez vous approprier ce nouveau vocabulaire et le retenir tout naturellement. Sa prononciation résonnera comme une chanson dans votre tête!

retenir du vocabulaire

4- Dessinez ou visualisez le vocabulaire à retenir

Cette technique ne séduira pas tout le monde. Pourtant, tout comme les autres, je vous recommande de l’essayer avant de décider si vous l’adoptez ou non. “Dessiner” et “visualiser”; j’en entend déjà qui disent que ce n’est pas pour eux. Personne ne vous demande d’être le nouveau Leonard de Vinci!

Que ce soit élaboré avec plein de couleurs, ou juste un petit bonhomme en bâtons, peu importe. L’important c’est que ça vienne de vous. Vous allez imaginer une scène et éventuellement la dessiner vite fait. Vous savez que si vous la montrez à quelqu’un d’autre ça ne lui parlera sûrement pas, et alors? Les associations d’idées et les raccourcis que fait notre cerveau nous sont propres et c’est là tout le but de faire cette visualisation vous-même.

Les manuels de cours et les applications pour smartphones sont remplis d’illustrations, pourtant il est peu probable que vous les reteniez parce que ça ne vient pas de vous. Elles illustrent et rendent la leçon plus ludique, mais ne participent pas tellement à la mémorisation.

 

5-  Pour les mots plus difficiles et faux amis: créez des aide-mémoire

Les techniques pour retenir un mot sont certes nombreuses comme vous pouvez le voir, mais comment faire quand on n’est pas sûr de se souvenir de ce que ça veut dire ou de comment l’utiliser?

Là il va falloir ruser! Il existe parfois quelques phrases toutes faites mais elle ne sont pas assez nombreuses et vous aurez plus souvent une liste de faux-amis ou de mots plus difficiles/ plus techniques à retenir “par coeur”. Pourtant le coeur n’y peut pas grand chose!

Vous pouvez utiliser les techniques telles que la petite histoire ou les illustrations visuelles lorsque vous êtes inspiré. Et il est vrai que souvent vous pourrez trouver une situation qui marche.

La technique des équivalents et des opposés

Sinon, voici une alternative intéressante. Deux choix simples:

Une phrase qui contient le mot à apprendre et son synonyme du type Actually is really (actually est réellement – en réalité). Celle ci est simple et se retient très bien. Sur le même principe et pour votre langue cible, cherchez un mot se rapprochant suffisamment du sens de celui que vous voulez apprendre et incluez les deux dans une même phrase.

Ou une phrase qui met en évidence ce mot et son contraire, pour bien illustrer la différence et éviter de confondre. Pour reprendre un exemple en anglais, on pourrait penser à une phrase du genre He took the maths exam last week, but he didn’t pass (il a passé l’examen de maths la semaine dernière mais n’a pas réussi).

Dans le cas d’un vocabulaire plus spécifique, utilisez cette même technique d’équivalence en mettant dans une même phrase le mot à apprendre et un synonyme ou antonyme, en vous assurant que le contexte soit le plus pertinent possible.

repetition espacee

6- Espacez les répétitions.

On en a déjà parlé dans l’article pour apprendre un nouvel alphabet. La répétition espacée, c’est la clef!

Quand il s’agissait d’apprendre un nouvel alphabet, je vous recommandais de l’écrire encore et encore, un peu chaque jour. Ici ce n’est pas très différent mais d’autre outils que l’ardoise vont vous aider à tester votre mémoire.

Il y a plusieurs écoles, le numérique et le papier. Et là vraiment, c’est à vous de voir ce qui vous correspond, sachant que le papier va probablement vous prendre plus de temps de préparation. Tout est basé sur les flash cards (ou cartes d’étude), ces petits cartons sur lesquelles on écrit d’un côté le mot à apprendre et de l’autre sa traduction (au passage ça marche aussi pour écrire avec un alphabet différent).

En numérique

Des applications telles que Anki/ Ankidroid vont vraiment prendre en charge votre mémorisation. Vous entrez manuellement le nouveau vocabulaire et l’application se charge du reste.

  • De façon plus ou moins animée, l’application va vous présenter du vocabulaire issu de votre liste. Il n’y a pas nécessairement à écrire la réponse et Anki par exemple considère que c’est votre apprentissage et que vous n’allez pas tricher.
  • Ensuite vous allez choisir si c’était facile, difficile, ou si vous n’avez pas trouvé la traduction.
  • Ce choix va aider l’application à sélectionner quels mots vous seront présenté souvent – les difficiles ou non retenus -, ou de moins en moins souvent – les faciles.

Dans certaines applications, les listes peuvent être partagées. Ainsi vous pouvez gagner du temps en utilisant une liste déjà prête. 

En papier

Bien évidement préparer des flash cards en papier peut vous demander plus de temps de préparation. Vous pouvez acheter des petits cartons de même taille ou bien les couper vous-même. Des cartes de différentes couleurs; la possibilité d’exprimer votre art et de faire des cartes qui vous ressemblent, c’est là un vrai point fort de la version papier.

Sinon, il y a les flash cards reliées. J’ai découvert ça au Japon et j’ai trouvé ça génial! En fait je les ai vues dans une série télé et je me suis empressée d’aller en trouver en magasin.

Ça ressemble à ça, et je réalise que c’est aussi disponible en France, même si ça ne semble pas aussi courant. Dans ce cas, pas moyen d’appliquer le fonctionnement des applications pour évaluer la fréquence de répétition.

Par contre si vous avez préparé des cartes individuelles, alors vous pouvez tout à fait appliquer le même principe:

  • Facile: posez la carte sur un tas que vous ne toucherez plus pendant 2 jours (espacez petit à petit)
  • Difficile: posez la carte sur un tas que vous reverrez le lendemain
  • Je ne sais plus: gardez la carte en main et repassez ce tas jusqu’à ne plus avoir de carte en main = fin de la révision du jour

L’avantage des cartes individuelles: vous allez pouvoir les réutiliser avec d’autres techniques, en particulier la 8.

L’utilisation espacée

Rien de tel que d’utiliser un nouveau mot de vocabulaire en situation réelle pour le retenir rapidement. Si c’est un mot qui vous vient dans une situation particulière (conversation), essayez de le replacer rapidement. Puis trouvez d’autres opportunités les jours qui suivent pour l’utiliser à nouveau. Faites de même pour ceux que vous venez d’apprendre par d’autres technique.

 

7- Décortiquez les mots, essayez de les lier à des mots que vous connaissez déjà

Cette méthode ne fonctionne pas pour toutes les langues mais il est parfois étonnant de voir les liens qu’il peut y avoir entre deux langues. Le but est de chercher à quoi le mot ressemble, à quoi il vous fait penser. Au cours de l’histoire, les mots ont évolué, voyagé. Ils ont été imposés, empruntés, transformés et adaptés. Et parmi tout ça vous allez voir des ressemblances. Il faut parfois se creuser la tête mais une fois que l’association est faite, je vous assure qu’elle reste.

Je reprends cet exemple du russe où pharmacie se dit aptéka. Le lien avec apothicaire est évident et c’est probablement le mot russe que je ne suis pas prête d’oublier, malgré mon manque de pratique!

ATTENTION cependant aux faux amis. Ce serait dommage de retenir la mauvaise association… et de ne plus arriver à s’en débarrasser!!

 

8- Faites des petits jeux

Pour stimuler le cerveau, un petit jeu de temps en temps s’impose. Si vous pouvez jouer avec quelqu’un c’est encore mieux, ça va ajouter un peu de compétition. Il est même probable que la situation créée par cette compétition vous aide à retenir le vocabulaire (voir point numéro 1)

Je vous propose quelques idées, mais n’hésitez pas à adapter des jeux français pour y inclure du vocabulaire ou des expressions.

Les flash cards

Étalez les cartes devant vous. Lisez le mot en français et donnez sa traduction (ou l’inverse). Si c’est correct vous remportez la carte. Si vous êtes seul, donnez-vous une limite de temps. Ou alors mettez de côté les cartes sur lesquelles vous avez échoué, et refaite un jeu avec celles-ci uniquement. Voilà une alternative à la répétition espacée.

Tic Tac Boum

Un thème, une première lettre. Déterminez le défi et trouvez un maximum de mots avant le boum.

Ça peut aller du lexique pour la cuisine ou le sport à des choses plus complexes, comme les phrases de transition, les verbes irréguliers, les ‘phrasal verbs’ si vous apprenez l’anglais. Le choix est vaste! Ne vous limitez pas à quelques mots.

Les phrases courtes

Faites un tas de cartes et piochez en une à la fois. Pour chaque carte, faites une phrase avec le vocabulaire à retenir. Ajoutez de la difficulté en ne lisant pas leur traduction en français!

À plusieurs ou avec l’aide d’une autre personne, le choix de jeux est encore plus vaste. Le pendu, le jeu de l’oie, les 7 familles…

 

9- Expliquez ce mot dans la langue cible

Le but de cet exercice est de vraiment associer le vocabulaire à son utilisation. Si vous l’expliquez à quelqu’un en français, c’est toujours mieux que rien, mais ça ne va pas aider votre cerveau à le ranger dans le bon compartiment.

Imaginez que vous devez expliquer ce mot à un locuteur natif, comme si vous l’aviez sur le bout de la langue mais pas moyen de vous en souvenir.

En plus de vous aider à retenir le mot et sa définition, tout en parlant la langue que vous apprenez, vous allez développer cette technique de “contourner l’obstacle”, très utile quand on manque de vocabulaire. En effet, même lors d’une leçon, le professeur va préférer que l’élève cherche à expliquer le mot dont il a besoin mais qu’il ne connait pas, plutôt que de donner un mot en français et demander “Comment on dit ___ en ___?”

 

10- Conseil ultime pour retenir du vocabulaire! Pour que ce mot vous revienne quand vous en avez besoin, sans marquer un gros blanc

Après avoir révisé les nouveaux mots, enregistrez vous en train de parler. Une histoire continue, pas seulement des mots ou phrases qui ne sont pas liés. Les nouveaux mots sont tout frais dans votre tête, c’est le moment ou jamais de voir ce qui sort en conversation “naturelle”.

Ecoutez votre enregistrement et notez combien de mots et quels mots vous avez réussi à utiliser naturellement.

Essayez à nouveau en essayant de placer plus de nouveaux mots. Faites cet exercice après chaque révision.

Cet exercice ultime est super puissant! Il va vous permettre non seulement de retenir et de réutiliser rapidement le vocabulaire et les expressions que vous voulez retenir, mais il va aussi fortement contribuer à votre aisance à l’oral. Comme je l’ai déjà souvent dit, pour être à l’aise à l’oral, il faut habituer nos muscles à parler, à produire les nouveaux sons en se positionnant correctement.

 

Voilà les nombreuses techniques qui vont vous aider à retenir du vocabulaire. Si en plus de ça vous souhaitez répertorier les mots dans un cahier, c’est à vous de voir. Il s’agit plus de stockage que d’apprentissage, donc voyez ce qui marche pour vous. Personnellement, j’ai plutôt tendance à laisser les mots tout au long des pages de mon cahier, mais bien colorés pour les retrouver facilement. Dans une liste, ils sont trop hors-contexte pour moi, et je trouve aussi bien d’utiliser un dictionnaire du coup.

PENSEZ surtout à créer vos cartes et autres supports de mémorisation rapidement. Comptez le temps pour les faire dans votre temps de leçon. Sinon vous allez vite être dépassé.

 

Maintenant c’est à vous! Qu’avez-vous essayé? Qu’avez-vous gardé? Quel est votre technique préférée?

 

 


Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.