speak english
ANGLAIS,  Culture

Pourquoi parler anglais?

Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous savez que c’est une bonne chose de parler anglais, que ce soit pour le travail ou pour les vacances, mais franchement vous vous demandez bien pourquoi anglais, et pourquoi pas français? espagnol? ou autre? Cet article devrait éclairer votre lanterne, vous permettre de vous relaxer un peu et d’aborder “la langue de la patate chaude” plus sereinement.

Le terme lingua franca

Malheureusement non, comme son nom ne l’indique pas, la lingua franca n’est pas la langue française. Il s’agit d’une langue franque, une langue claire, facile à comprendre.

Selon l’histoire

parler anglaisMadame Larousse nous dit que c’est un jargon qui était utilisé dans les ports de la Méditerranée entre l’époque des croisades et la fin du XIXe s. Il s’agit donc d’une langue auxiliaire qui permet à des groupes ou personnes de langues différentes de communiquer, le plus souvent dans un but commercial ou diplomatique.

Historiquement, puisque cette langue s’était développée autour de la Méditerrannée, c’était un véritable pot-pourri de langues locales. Sur base d’italien simplifié venaient se greffer du grec, du français, de l’occitan, du portugais, de l’espagnol, de l’arabe, du turc. Plus ou moins tous ce qui se parlait en Méditerranée.

En réalité ça remonte à bien plus loin que ça, même si le terme n’existait pas encore. Il a toujours été nécessaire de trouver une langue commune pour le commerce et les relations diplomatiques ainsi que pour la communication entre prisonniers, esclaves et immigrants. On n’a pas attendu les croisades pour ça.

Dans les faits

Au fil du temps, de nombreuses “lingua franca” se sont développées, telles que les différentes formes de créole, facilitant ainsi la communication au sein d’un groupe. Dans son sens propre de langue permettant une communication entre personnes de langues maternelles différentes, il n’est pas indispensable que ce soit un potage de mots de tous bords. Il peut tout simplement s’agir d’une langue existante et adaptée aux besoins. Wikipedia (anglais) recense une liste des langues correspondant à cette définition.

Ainsi est utilisé l’anglais de nos jours.

Pourquoi l’anglais

Si vous avez jeté un coup d’oeil au lien Wikipedia que je viens de partager avec vous, vous aurez remarqué que beaucoup de langues modernes y sont présentes, y compris le français. Pourtant, dans le monde diplomatique, monde des affaires et du tourisme, on ne peut pas ignorer la présence dominante de l’anglais.

Une implantation mondiale

De nombreuses raisons peuvent expliquer ça. Par exemple la présence des colonies britanniques sur tous les continents – le célèbre empire britannique sur lequel le soleil ne se couche jamais. À la même époque (fin XVIIIè s. et XIXè s.) le Royaume-Uni est un acteur majeur de la révolution industrielle. De nombreuses machineries, trains, bateaux sont fabriqués au Royaume-Uni et exportés partout dans le monde.

Lors d’un voyage, j’ai pu voir sur le lac Titicaca au Pérou, un bateau (le Yavari) importé d’Angleterre en 2766 pièces détachées, acheminées en train puis à dos d’âne de la côte jusqu’au lac. De même les premiers trains du Japon étaient britanniques. Et ce ne sont que quelques exemples vus personnellement, de tout ce que l’on peut trouver de par le monde comme témoignages des avancées technologiques britanniques et de leur exportation. Et donc très certainement de l’exportation de l’anglais.

Il ne fait aucun doute aussi que la puissance américaine par la suite, et ses liens forts avec l’Europe et certains pays d’Asie, joue un rôle important dans le maintien de l’anglais comme outil de communication international. Et dernièrement bien sûr, les médias sociaux et outils de communication ultra-rapides tels qu’internet ont imposé l’anglais comme plateforme commune.

parler anglais dans le monde

Une grammaire facile

Oui me direz-vous, mais des colonies, il y en avait dans d’autres langues! Pourquoi donc ne se sont-elles pas imposées? Là je vous recommande de vous adresser à un historien linguiste expert, car ça demande des connaissances que je ne prétendrai pas avoir.

Je vous propose plutôt de creuser un autre aspect qui joue en faveur de l’anglais: la grammaire!

Super facile!

De nombreuses langues ont du masculin, du féminin, du neutre et des conjugaisons à n’en plus finir pour chaque personne. L’anglais ne change pas tellement.  Les adjectifs ne s’accordent pas.

Et si on oublie l’anglais version langue maternelle ou littéraire, pour se concentrer sur l’aspect lingua franca, alors on peut presque complètement oublier la grammaire.

On peut parler un anglais simple avec n’importe qui et se comprendre.

Une énorme flexibilité

Un autre aspect que j’aimerais souligner est la flexibilité de la langue. On sait déjà qu’il existe l’anglais britannique et l’anglais américain. Pour faire simple. Il y a en fait des tas d’anglais. Et la langue évolue en permanence!

En France on a l’Académie française qui régit l’usage du français, valide les changements d’orthographe, autorise de nouveaux mots à entrer officiellement dans le dictionnaire. En Espagne, c’est l’institut Cervantes qui veille au bon usage de l’espagnol.

Pour l’anglais. Y’a pas!

On prend les stats des mots les plus utilisés l’année précédente et ainsi on en supprime certains qui tombent dans l’oubli, et on en ajoute d’autres qui sont plus tendance. On fait des raccourcis, utilisant des noms pour en faire des verbes d’action.

Ainsi chercher dans Google se dit “to google”.

Je l’ai cherché dans Google: I googled it.

Ça m’a vraiment marqué le jour ou une collègue racontait de façon très banale ce qu’elle avait cuisiné la veille. Elle avait utilisé un grill de la marque George Foreman pour griller ses saucisses (j’avais dit que c’était banal!). Mais elle a dit: “I georgeforemaned some sausages”. Ça peut sembler tiré par les cheveux mais c’était important dans son histoire.

Quand même!

N’ayez plus peur!

Oui le monde parle anglais. Oui ce serait plus simple si c’était le français. Mais non voilà c’est comme ça. Un jour peut-être.

Quoi qu’il en soit, vous savez maintenant que l’anglais et l’Anglais sont deux langues différentes. Pour communiquer avec n’importe quelle autre personne dans le monde, l’anglais simple, clair, est largement suffisant.

Ne craignez plus de parler anglais en vacances, ou avec des collègues d’un autre pays. Pour la grande majorité d’entre nous, c’est une seconde langue et avant tout un outil pour se comprendre.

Dire “He have a car” au lieu de “He has a car”, ou “I didn’t went to work” au lieu de “I didn’t go to work”, franchement, tout le monde comprend. Surtout ceux pour qui c’est une seconde langue. Si vous ne savez pas très bien par où commencer ou ce que vous avez besoin d’apprendre, jetez un coup d’oeil à cet article qui vous donne des axes de réflexion.

Avant tout, sachez profiter au maximum de la situation qui vous amène à parler anglais. Faites vous plaisir. Discutez avec les autres, et oubliez les fautes!

 

Par contre si vous avez prévu de faire un doctorat sur Shakespeare à l’université de Cambridge, ça ne va pas suffire! Mais ça c’est une autre histoire (et c’est encore un autre anglais!).

Vous avez osé vous lancer? Comment ça s’est passé pour vous?


Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 Comments

  • Emmanuel

    Excellent article !
    Oui c’est un fait l’anglais est incontournable aujourd’hui et tant mieux car c’est une langue passionnante
    J’ai commencé par parler chaque semaine avec un anglais et ensuite je suis parti vivre en Angleterre
    En tant que prof d’anglais je souscrit à 10000 % à ton propos
    À bientôt

  • Antoine

    Super ton article ! Je ne peux qu’être d’accord avec toi, et franchement j’essaie de m’entraîner le plus possible à l’anglais (surtout à l’oral) parce que c’est hyper important… Ne serait-ce que pour le jargon informatique et logiciel que j’utilise TOUS les jours ! 😉

  • Anne-Lise -Grandir en langues

    Super!! Je suis tellement d’accord avec toi et c’est tellement important de le souligner 🙂 C’est ce que je dis souvent : l’anglais a cet avantage de pouvoir être facilement parlé partout dans le monde 🙂 Autant en profiter pour que cela nous ouvre d’aitres horizons plutôt que de critiquer sa dominance 🙂

    • Severine

      Voilà c’est exactement ça! S’ouvrir d’autres horizons plutôt que de critiquer sa dominance. Tu as trouvé les bons mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.