voyager
Carnaval

Envie d’évasion: Voyager et changer de vie

Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Envie de voyager? De voir le monde? De vous évader? Comme je vous comprends! C’était aussi mon rêve d’adolescente. Pour moi il ne s’agissait pas juste de faire bronzette sous les tropiques, mais bien de voyager et changer de vie.

J’étais alors bien loin de me douter de tous les changements que les voyages allaient apporter dans ma vie. Pas seulement en termes de langues étrangères ou de culture, comme je vous en parle déjà dans cet article, mais bien en termes d’impact sur ma vie.

L’idée de cet article n’est pas arrivée par hasard. C’est un thème proposé par Marion, du blog Entreprendre et Voyager. Dans son blog elle partage ses propres expériences et astuces. Aussi, quoi de mieux que d’inviter d’autres blogueurs ayant eux-même voyagé, à partager leur propre expérience sur ce thème: Ce que voyager a changé dans ma vie !

Ce que je trouve génial sur son blog? Ses challenges! Elle présente pour différents pays toutes les astuces pour s’y installer ou y travailler quand vous voyagez en longue durée. Présentation du pays et des villes principales; situation économique; possibilités de travail pour les expats; espaces de coworking et entreprises qui embauchent. Je n’ai bien sûr pas hésité à consulter son article sur le Portugal. Qui sait, peut-être y travaillerai-je un jour, après avoir atteint mon objectif d’apprendre le portugais.

Mon parcours de voyages et de langues

J’ai eu cette chance en étant adolescente, de partir en voyage en Espagne et en Italie en famille. C’était génial de sortir de France et d’aller voir comment se passe la vie dans des pays dont on ne parle pas ou peu la langue. On s’est débrouillés, on a profité, et nos yeux avides de découvertes se sont régalés. Il y avait bien eu un voyage scolaire en Angleterre avant ça, mais une semaine dans une famille d’accueil sans savoir trop échangé, et en passant la journée à faire des visites avec la classe, ce n’était pas si dépaysant que ça. Je me serais bien passée de la compagnie de mes petits camarades.

Le grand rêve

Mon rêve à moi, c’était l’Angleterre. Pour longtemps. Pas juste une semaine de tourisme vite fait où on parle surtout français. Non, c’est d’une immersion que j’avais envie. Je me souviens que j’étais abonnée au Club Teli – qui je remarque existe encore. Pas d’internet, pas de portables. Juste un mini magazine papier. Le club Teli accompagne les personnes dans des séjours linguistiques et recherches de stage. Ça me faisait rêver. Pourtant je n’ai pas franchi le pas. Toujours des excuses, et puis un coût non négligeable aussi quand on est ado!

Avance rapide de 10 ans. L’objectif d’aller en Angleterre n’a pas changé. Cette fois c’est avec mon conjoint que je franchis le pas. On prévoit de rester 2 ans. On y reste 6 ans!

Le changement a déjà commencé à s’opérer. Pour nous, plus question de revenir en France dans la routine pré-Angleterre.

Les 10 années qui vont suivre sont la suite de ce premier pas. Ce déclencheur qui a changé nos vies.

Les langues étrangères? Ça va, je me débrouille!

Ce n’est pas tout de quitter la France pour tenter l’aventure, encore faut-il être capable de communiquer sur place. Je pense que commencer par l’Angleterre fut une idée brillante. Même si c’était sans trop envisager la suite.

Tout le monde le sait, l’anglais est maintenant la langue universelle. Même si certains pays sont plus réticents, ça reste la langue de référence entre expatriés et voyageurs. Que ce soit pour le travail ou pour du tourisme, impossible de s’en passer. Je vous en parle plus en détails dans cet article.

Une fois l’anglais acquit, apprendre plus de langues est une question de choix, d’envie, et de nécessité, selon la situation de chacun. Mais dans toutes nos expériences d’expatriation, c’est l’anglais qui nous a permit de rejoindre un réseau d’expatriés et d’échanger des astuces, des expériences, ou tout simplement de s’entre-aider.

changer de vie

Nouvelle vision du monde et nouvelles vies

Oui, oui, j’ai bien mis vies au pluriel! C’est volontaire.

Je le disais, l’Angleterre n’était que le premier pas d’une longue aventure. Peut-être est-ce aussi la raison pour laquelle on s’y sent si bien. On y aurait volontiers fait notre petit nid, mais la météo et le coût de la vie ont prévalu sur ce coup de coeur.

Bref, les voyages continuent. Et avec eux, la découverte du monde, des modes de vie, des langues, de la nourriture, de la musique.

Russie, Espagne, Japon, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud, Australie… Une soif de voir toujours plus est née.

Chaque voyage est une découverte du monde. Chaque expatriation est une nouvelle vie.

Nos projets d’il y a 15 ans, 10 ans, 5 ans, n’ont plus de sens. Toujours remis en question par une nouvelle vision du monde. De nouvelles envies. Des projets de voyages qui évoluent avec notre mentalité, et une mentalité qui évolue à chacun de nos voyages.

Le monde merveilleux des bisounours?

Pourtant tout n’est pas toujours rose. Loin de moi l’idée de m’arrêter de voyager, bien au contraire! Mais je ne veux pas vendre du rêve. Voyager et changer de vie aussi souvent n’est pas toujours simple. il y a bien sûr le revers de la médaille.

Pris dans l’aventure et l’euphorie des découvertes, on en perd notre quotidien. Exit la routine qui aide notre cerveau a fonctionner. C’est un travail supplémentaire de se recréer cette routine à chaque fois. De l’adapter à un nouvel environnement.

Certains vont revenir à une routine et se sédentariser car l’expérience bien qu’enrichissante, les a consumé. C’est pour chacun une expérience différente, mais toujours enrichissante, par ses bons comme ses mauvais côtés.

Une source de réflexion

Pour moi, l’envie de voyages et de découvertes est toujours aussi brûlante et mon sac à dos n’est jamais rangé bien loin. La liste des destinations est encore longue. Mais il ne s’agit pas seulement de cocher une case.

Avec le temps et l’expérience, j’ai découvert le plaisir d’échanger avec les locaux, d’apprendre ne serait-ce que les bases de la langue. J’ai aussi appris à envisager les voyages comme une part importante de mon mode de vie. Pas juste une possibilité, ou une chance à saisir, mais comme faisant partie de mon plan de vie.

Reste à savoir comment on va réussir à combiner toutes nos envies!

 

Et vous? Que vous ont apporté vos voyages? Quelles sont vos envies?

 


Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.