immersion langues etrangères
ANGLAIS,  Méthode

Immersion et langues étrangères: Comment être en immersion à la maison

Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lorsque l’on souhaite progresser dans une langue étrangère, bien souvent on est amené à croire que l’immersion dans un pays parlant la langue cible est la case essentielle à la progression. Pourtant si l’immersion est indispensable dans les langues étrangères, il n’est pas nécessaire de casser votre tirelire et de partir à l’autre bout du monde pour ça.

Je vous propose ici des idées originales, loin des livres d’école, pour voyager depuis votre salon. Il y a des tas de sources qui vous permettent de vous “exposer” à la langue que vous souhaitez apprendre. Pour une bonne immersion, variez ces sources et utilisez les le plus souvent possible.

Pour illustrer tout ça, je partage avec vous les sources que j’ai trouvées pour mon apprentissage du portugais. Si c’est aussi la langue que vous apprenez, n’hésitez pas à en profiter!

 

Radio et podcasts

Rien de tel qu’une radio ou un podcast pour vous mettre dans l’ambiance. On parle ici d’immersion donc ne soyez pas trop inquiet de comprendre ou pas ce qui se dit, l’important est de créer un environnement dans la langue qui vous intéresse. Si vous comprenez quelques mots, si vous faites un peu attention à ce qui se dit, vous pouvez bien sûr écouter plusieurs fois le même podcast, mais rappelez-vous qu’ici, on ne cherche pas à faire une leçon basée sur une bande sonore et à comprendre toute l’histoire. Sinon vous risquez d’être vite frustré.

Personnellement, pour mon apprentissage du portugais, j’ai trouvé la solution parfaite: le site de radio et télévision portugaise RTP.

De la même façon, je vous recommande de vous tourner vers les sites de radios “locales” – donc propres au pays dont vous apprenez la langue. Ainsi vous pouvez soit écouter la radio en direct, soit les émissions passées sous forme de podcast.

La radio et les podcasts sont idéals pour se mettre en immersion, parce que c’est juste un bruit de fond. Dès que vous le pouvez, hop écouteurs sur les oreilles et vous basculez dans l’autre monde. En promenant, en rangeant la maison, en dessinant, en peignant, ou même simplement en vous reposant au calme. Mettez la radio.

Télévision

Je vous avais déjà parlé de séries télé pour apprendre l’espagnol, et rien ne vous empêche de les utiliser si c’est votre langue cible. Mais s’agissant ici d’immersion et pas de leçon, encore une fois ne vous focalisez pas trop sur le besoin de tout comprendre.

L’énorme avantage avec la télévision, c’est que vous avez l’image pour vous aider à suivre un peu ce qui se passe. Les séries sont un bon moyen de se faire plaisir en regardant une histoire sympa. Cependant, je recommande vivement les sites d’informations, comme CBS News si vous apprenez l’anglais.

Pourquoi?

Et bien tout simplement parce que grâce aux informations, vous allez vous sentir beaucoup plus en mode immersion. Non seulement vous aurez la langue locale, mais aussi les informations locales, ce qui se passe dans ce pays que l’on ne voit pas au JT de 20h ou dans les journaux francophones. Et même si vous ne comprenez pas tout, c’est une petite fenêtre ouverte sur la culture et la vie du pays dont vous apprenez la langue.

Là, j’ai la chance de trouver de pouvoir utiliser aussi la chaîne d’information de RTP, même site que pour les émissions de radio.

Bien sûr, pour un moment plus relax, n’hésitez pas à choisir une série ou un documentaire qui vous intéresse. Assurez vous juste que la langue dans laquelle vous les regardez est bien la langue originale.  Je ne recommande pas par exemple de regarder Game of Thrones en italien. Bien que ce soit la bonne langue, le son ne colle pas à l’image et risque de perturber plus qu’autre chose.

Livres et journaux

Là encore, j’ai déjà évoqué les journaux pour apprendre l’anglais. Il n’était pas question alors d’immersion, mais bien d’apprentissage. Bien sûr, il est plus difficile de se dire qu’on va lire les journaux sans comprendre grand chose, comme on peut le faire pour la radio.

Aussi je vous propose une alternative, ou plutôt une simplification.

Puisqu’on essaye de recréer l’immersion, si vous étiez dans le pays que vous souhaitez peut-être visiter un jour, rien ne dit que vous iriez tout de suite vous mettre à lire le journal, ou les magazines (que ce soit déco, people ou pêche). Par contre, vous passeriez devant les kiosques à journaux, devant les étalages de magazines dans les supermarchés ou les librairies. Bref, un coup d’oeil jeté vite fait sur les gros titres est très probable.

J’ai cherché jornais portugues sur Google, tout simplement. Ça me propose le site Prensa Escrita, avec la liste de toute la presse écrite du Portugal. Plus qu’à aller lire les titres du journal qui m’inspire!

Même chose pour les livres. Il s’agit de regarder les couvertures, les titres, essayer de comprendre ce que raconte le quatrième de couverture. Pas plus. Trouvez un site qui propose des livres dans votre langue cible et parcourez-les. Si l’un d’eux vous attire, jetez un coup d’oeil au résumé. Après si vraiment vous comprenez suffisamment et qu’il vous intéresse, n’hésitez pas à le lire en entier bien sûr!

J’ai ainsi cherché livros portugueses sur Google et j’ai choisi le site Wook. J’y trouve bien plus de choix que sur Amazon.

Conversations

Là, ça se complique. Si vous viviez réellement dans le pays dont vous apprenez la langue, vous seriez confronté aux situations quotidiennes qui nécessitent un minimum de conversation: les salutations au supermarché, commander au restaurant, demander sa taille à une vendeuse pour un vêtement, aller à la pharmacie.

Difficile de recréer ça quand on fait une immersion à domicile.

Pourtant, immersion ou non, la conversation doit rapidement faire partie de votre apprentissage. Que ce soit à travers des groupes de discussion ou avec un interlocuteur en ligne, vous devez vous y mettre dès que possible.

Il existe des groupes d’entraide sur Facebook pour pratiquement toutes les langues. Ce n’est une bonne solution que si vous arrivez à faire un échange avec un locuteur natif, et à établir une structure dans votre échange.

Il y a aussi des applications telles que Lingbe, spécialement faite pour la conversation. Je vous en parlais en détail dans cet article.

Enfin, il est aussi possible de prendre un prof en ligne pour la conversation.

Dans tous les cas, essayez de mettre en place des scénarios. Pour le locuteur natif, c’est très simple de jouer le jeu. Et pour vous, quelques minutes, un quart d’heure, suffisent à pratiquer un peu chaque jour, comme vous le feriez dans le pays.

immersion maison

Comment réussir une immersion maison: créer un contexte propice

Dans tout ça le plus difficile va être de s’y tenir, de jouer le jeu et de répéter tout ça de façon régulière.

Avant tout, prenez conscience du temps que cela va nécessiter en plus de votre quotidien. Vous n’êtes justement pas dans le pays qui parle la langue que vous apprenez, mais bien dans votre quotidien. Difficile donc d’y ajouter tous les éléments d’une immersion.

Première étape: identifiez et éliminez les doublons

Vous allez regarder les infos dans la langue cible “comme si vous y étiez”, donc fini les infos en français! ne vous inquiétez pas, vous ne ratterez pas l’essentiel de l’actualité. Après tout, vous continuerez à aller au travail et faire vos courses dans votre quartier donc les nouvelles importantes viendront à vous.

C’est un exemple mais ça illustre bien l’idée d’éliminer les doublons. Faites de la place dans votre quotidien pour les éléments d’immersion.

Deuxième étape: se donner un contexte

Nul besoin de se mettre des contraintes de fou pour une immersion. Commencez petit, court et voyez comment ça se passe.

Vous pourriez par exemple imaginer que vous êtes en voyage dans un pays parlant la langue cible. Ainsi si vous regardez la télévision, les séries et les infos sont dans cette langue. La radio, pareil. Vous discutez brièvement avec quelqu’un, dans sa langue.

Dans ce cas l’expérience à une durée fixe – une semaine, quinze jours – ce qui va vous motiver à vous exposer un maximum tous les jours. Il y a une date de fin. Passé la date, arrêtez. Vraiment. Même si ça vous a plu. Il faut que ça ait du sens pour votre cerveau qui avait une date de fin en tête.

Si c’était bien, recommencez avec une  durée plus longue.

Utilisez le contexte pour définir les situations à pratiquer avec un locuteur natif lors des conversations. Si vous imaginez être en vacances, il est plus probable que vous pratiquiez la langue dans un restaurant qu’au pressing.

Troisième étape: cerise sur le gâteau

Cuisinez ou commandez des plats typiques! Essayez des choses nouvelles, même si c’est le japonais ou l’indien dont vous avez l’habitude. Il n’y a pas que les sushis au Japon et le Pad Thai en Thailande.

Explorez la culture du pays à travers son art, son histoire, sa musique, ses tenues traditionnelles, ses monuments, ses héros.

Choisissez une zone touristique et baladez-vous avec Google Street View.

Soyez imaginatif et familiarisez vous autant que possible avec le pays et la langue. Ils marchent en tandem et apprendre au-delà des mots rendra votre immersion bien plus agréable!

 

Voici donc quelques astuces pour recréer une immersion en langue étrangère chez vous, en attendant le vrai voyage! Amusez-vous bien! Et n’oubliez pas, ce n’est pas une leçon, mais une immersion!

 

Si vous avez d’autre suggestions et retours d’expérience, n’hésitez pas à partager!

 

 


Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Comments

  • Morgan

    Merci pour l’article.
    L’idée de l’immersion en local chez soit, je trouve cela fun. Plus qu’à essayer pour voir ce que cela donne !

    • Severine

      Avec plaisir! Il semble que la situation de confinement actuelle s’y prête plutôt bien. Et pourquoi pas aussi, en faire un “voyage” en famille 🙂

  • Mathieu [Transformation Physique]

    Merci pour cet article. C’est vrai que l’immersion c’est le mieux. Ce que j’ai le plus de mal et qui pourtant me fera le plus progresser c’est l’oral. Souvent il faut un horaire précis pour se connecter avec un correspondant et c’est là que ça bloque pour moi. Tous les jours je lis un livre, je regarde une série sans sous titre et j’utilise mosalingua mais ça ne nécessite pas un horaire précis.
    Tu connais un moyen de pouvoir discuter à l’oral sans cette contrainte d’horaire, une sorte de chat room ouverte H24?

    • Severine

      Merci Mathieu. C’est vrai que la conversation est toujours le point le plus difficile. Je peux te conseiller une solution qui marche plus ou moins H24: Lingbe. J’en suis moi-même au début de son exploration mais le principe est plutôt pas mal. J’en explique le principe dans cet article: https://langonaute.com/mon-defi-dapprendre-le-portugais-mois-6/

      Ce qui me plait c’est que c’est donnant-donnant si tu veux rester dans un cadre gratuit. Mais dans tous les cas c’est toi qui choisis quelle langue parler, si l’échange est en ta faveur ou en faveur d’une personne apprenant le français par exemple.

      Si tu essayes, je serais curieuse d’avoir ton retour d’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.