Pratiquer la conversation
Méthode

Comment mettre en pratique une langue étrangère

Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a tout un tas de contextes pour apprendre une langue étrangère. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Il est un exercice cependant pour lequel on a souvent du mal: pratiquer! Mais pratiquer vraiment j’entends! Dans la vraie vie si je puis dire.

Pourquoi faut-il pratiquer?

Après tout, si on est assidu on peut progresser rapidement même si on est tout seul, non? Oui, c’est vrai, mais pratiquer une langue étrangère dans un contexte ‘réel’ donne une toute autre dimension à l’apprentissage, et aux résultats.

Lorsqu’on apprend une langue, on va tout d’abord définir ses priorités, comme je vous l’explique dans l’article Apprendre facilement les compétences et leur importance.

Quand tout ça est clair, on ne peut pas se contenter de pratiquer avec des apps ou en regardant des films en VO. Ce n’est pas un véritable échange. Il manque la dimension humaine qui fait que l’on pose certaines questions et que l’on répond à d’autres, le tout soit par écrit sous forme de correspondance par exemple, soit verbalement lors d’une conversation, ne serait-ce que pour commander un café.

Voici donc quelques astuces pour mettre  à l’épreuve ce que vous avez appris.

Si vous êtes en immersion

Pratiquer une langue étrangère en immersion
Immersion au Japon

J’entends déjà les “Oui mais là c’est trop facile!” Que nenni! L’immersion fait rêver ceux qui n’y ont pas accès et déçoit beaucoup de ceux qui ont essayé.

Combien sont partis en Erasmus pendant 6 mois sans avoir pour autant amélioré leur niveau? Combien ont fait maintes fois des séjours linguistiques  sans pour autant progresser plus qu’à l’école? Ou bien même, combien ont travaillé comme expats avec des collègues locaux, mais n’ont amélioré que leur anglais?

La réponse: beaucoup!

Je me souviens que dans mon premier emploi, je travaillais dans une entreprise où l’anglais était indispensable pour les communications professionnelles. Il y avait tous les niveaux, mais on savait tous plus ou moins baragouiner en anglais. Eh bien au bureau d’à coté, il y avait un collègue allemand qui vivait en France depuis 12 ans et ne savait pas dire beaucoup plus que merci, bonjour, au revoir. 12 ans!

Le problème, c’est que l’immersion ne sert à rien si on n’en fait rien.

Comment donc en tirer profit?

C’est vrai après tout, pas besoin de parler pour faire ses courses, ou pour prendre le métro. Et puis dans les restos, l’anglais mêlé à la gestuelle peut suffire.

C’est donc à vous de faire l’effort. Pratiquer les chiffres pour commander des cafés  demander le prix de quelque chose ou encore demander combien de temps met le train pour arriver à telle gare. Honnêtement, au début, il est fort possible que vous ne compreniez pas la réponse. Mais très souvent, la personne en face va répéter, ou même écrire pour vous aider.  Tout simplement parce-que nous apprécions tous quand un étranger s’efforce de parler notre langue, et selon les cultures et l’accent, les gens trouvent même ça mignon.

Donc pas de panique, lancez-vous et si vous ne comprenez pas la réponse restez souriant, ça va s’arranger!

Si vous êtes en ville, mais pas dans le pays dont vous apprenez la langue

Pratiquer une langue étrangère en groupe
Groupe de discussion

Sachez que grâce aux réseaux sociaux (non ils ne servent pas qu’à poster des photos de chats) nous avons maintenant accès à des tas de groupes, de communautés ayant les mêmes interêts que nous.

Ainsi s’offrent à vous des groupes de discussion soit de personnes qui apprennent aussi, soit de personnes ayant déjà un niveau avancé, soit encore d’expatriés qui se retrouvent entre eux et n’ont rien contre l’idée d’accueillir ceux qui sont passionnés par leur langue et leur pays. Mais bon pour ce dernier groupe, il vaut mieux déjà avoir un niveau de conversation suffisant.

Quoi qu’il en soit, ce type d’activité va vous apporter 2 choses essentielles: De la pratique verbale naturelle, et un gros boost de motivation!

Si vous n’êtes pas en ville ou qu’il n’y a pas de groupe correspondant à ce que vous cherchez, pas de panique!

Déjà, rien ne vous empêche d’en créer un.

Ensuite, il y a aussi des groupes d’entraide linguistique qui n’impliquent pas de se retrouver en personne. Ce sont de simples discussions, une nouvelle version de ce qu’étaient les forums en ligne (il en reste, mais c’est de moins en moins fréquenté).

Enfin, vous avez peut-être aussi, sans le savoir, une véritable opportunité de pratiquer, en séance privée à portée de main! Amis, famille, collègues de travail, on n’y pense pas assez, mais il y a souvent une diversité qui peut nous permettre d’organiser des déjeuners ‘langue étrangère’.

J’ai moi-même un collègue qui apprend le français, donc on mange ensemble une fois par semaine pour faire un French lunch. De même une autre collègue qui ne travaille pas du tout dans le même service, est espagnole. Je trouvais que je manquais de pratique, donc je suis allée la voir, je me suis présentée, et maintenant on parle espagnol quand on se retrouve pour un café.

C’est pas beau ça?

Et pour l’écrit?

Pour ce qui est de la pratique écrite, tout commence par une discipline personnelle. Tout simplement parce-qu’au début, il n’y aura pas de quoi écrire un roman. Il n’y aura pas non plus une personne en face à qui sourire à défaut de comprendre sa réponse, et ainsi créer une interaction. Mais il ne faut pas se décourager.

  • Vous pouvez faire simple: écrire une phrase par jour.
  • Ou créer des scénarios. Pourquoi pas même faire des scénarios en lien avec la raison pour laquelle vous vous êtes lancé dans cet apprentissage!
    • Vous apprenez pour développer des relations commerciales? Imaginez que vous devez contacter un client potentiel par écrit. Essayez de traduire la description du produit ou service que vous vendez. En plus cet exercice vous apportera énormément de vocabulaire utile à votre usage.
    • Vous apprenez pour approfondir un sujet qui vous passionne? Imaginez que vous écrivez à un spécialiste pour essayer de le rencontrer. Inscrivez vous sur des groupes en lignes de personnes qui ont la même passion et échangent dans la langue que vous apprenez (par exemple le japonais pour les mangas).
    • Vous travaillez dans le tourisme? Préparez des posters et dépliants pour les touristes. Après tout, pratiquer l’écrit ne veut pas nécessairement dire écrire des tartines. Parfois on peut mélanger le graphisme et le texte pour une activité pratique bien plus intéressante.

Et pour le reste?

Bien sûr, les films, livres et podcasts en VO sont excellents aussi. Ils enrichissent votre vocabulaire et compréhension orale. Mais souvenez vous qu’avec eux vous recevez, vous ne produisez pas. Et pour un cerveau qui apprend, ça n’a rien à voir!

Voilà donc quelques idées pour mettre en pratique tout ce que vous apprenez.

Vous avez d’autres astuces? N’hésitez pas à partager!


Vous avez aimé? Faites-en profiter votre entourage!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.