methode de memorisation
ANGLAIS,  Méthode

Apprendre l’anglais avec les méthodes de mémorisation

Vous avez aimé? Partagez!

On sort de nos habitudes! Dans cet article, Morgan du blog Apprendre à grande vitesse, partage avec nous une méthode de mémorisation. Place à l’expert!

Aujourd’hui je vous propose un article un peu spécial. Séverine m’a proposé d’écrire un article pour Langonaute. J’ai parcouru son site et je me suis demandé ce que je mettrais en place pour apprendre une langue. Je vais donc vous présenter une méthode de mémorisation pour retenir le vocabulaire d’une langue ainsi que les mécanismes du cerveau pour maximiser votre apprentissage.

La méthode des lieux

La première méthode que je vous conseille est une méthode classique de mémorisation. Il s’agit de la méthode des lieux. Elle permet de stocker ce que vous voulez et de pouvoir le retrouver facilement.

La maison

La méthode des lieux (ou loci) est une très vieille méthode qui était utilisée par les grecs et les romains pour la rhétorique et pour retenir les discours.

Le but est d’utiliser un lieu connu, comme votre maison par exemple, pour mémoriser une liste d’éléments ordonnés. Dans les premiers temps, elle était utilisée pour mémoriser les éléments clés d’un discours.

Elle peut par exemple servir à mémoriser les 10 pays les plus riches du monde ou à mémoriser un jeu de cartes mélangées en quelques minutes.

Pour une description plus détaillée, je vous conseille cet article sur la méthode des lieux.

La ville

Cette méthode est également appelée la méthode des palais de la mémoire.

Pour retenir le vocabulaire lié à une langue, il va vous falloir un plus grand palais qu’une maison 😉

Il vous faut une ville entière !

Prenez une ville que vous connaissez très bien.

Je vais vous donner quelques exemples d’association possibles pour vous montrer comment associer des mots à des éléments de la ville. Ensuite ce sera à vous de faire l’exercice avec les mots que vous souhaitez mémoriser.

1er exemple

Un mot facile que tout le monde connaît pour commencer : “shop”.

Le mot “shop” signifie “magasin”. Il me fait penser à une chope de bière. Je vais donc créer une association pour aider mon cerveau à mémoriser le mot, la sonorité du mot et ce qu’il signifie.

J’imagine une fontaine en forme de chope de bière géante à l’entrée de mon magasin préféré.

Ensuite je vais rendre cette image plus vivante en imaginant le bruit de la fontaine et pourquoi pas le goût et la fraîcheur de la bière.

Plus on fait intervenir les 5 sens ainsi que le mouvement et plus l’association sera facile à retenir.

L’association doit aussi être exagérée et sortir de l’ordinaire pour qu’elle soit mémorable.

Penser grand

 

2è exemple

Pour ce 2è exemple nous allons prendre un mot abstrait comme une émotion : triste / sad.

“Sad” me fait penser à “Sable”. Dans la ville que j’utilise, il y a un fleuve qui coupe la ville en deux. Je fais l’association suivante : “Je suis triste qu’il n’y ait pas de plage de sable le long du fleuve en été comme il peut y avoir à Paris”. Ensuite j’ajoute mon ressenti. C’est à dire que je m’imagine réellement triste tout en mémorisant la phrase suivante : “une journée très chaude en été où je suis au bord du fleuve et je suis triste de ne pas pouvoir me baigner et profiter d’une plage de sable.” Je ressens la chaleur, la tristesse.

Comme vous pouvez le voir dans le 2è exemple, le mot n’a pas besoin d’être exactement le même. Votre cerveau saura faire le lien entre les 2 car la sonorité est proche.

A vous maintenant de créer vos propres associations !

creativite

 

Il est également possible de le faire pour des expressions. Qui n’a jamais chanté une chanson anglaise en mettant une phrase en français à la place ! Même si ça sort du cadre de la méthode des palais de la mémoire, c’est tout aussi intéressant pour retenir les expressions si on utilise les bonnes associations.

La courbe de l’oubli

En 1885, le philosophe allemand et père de la psychologie expérimentale, Hermann Ebbinghaus, a extrapolé l’hypothèse de la nature exponentielle de l’oubli. C’est-à-dire qu’il a modélisé une courbe montrant comment l’information est perdue au fil du temps quand le cerveau ne cherche pas à la conserver.

Cette courbe s’appelle la courbe de l’oubli ou courbe d’Ebbinghaus.

courbe de l'oubli

 

L’image ci-dessus nous montre qu’au bout de 10 minutes, nous perdons 20% de l’information. Et que, sans révision, après 1 semaine, nous avons oublié 80% de l’information qu’on souhaitait apprendre.

Cela nous permet de mettre en place des mécanismes pour ne pas oublier et réactiver l’information en temps voulu pour mieux la retenir. Ces mécanismes, ce sont les répétitions espacées.

Pour retenir une information, il faut pratiquer des répétitions espacées, c’est-à-dire revoir l’information suivants les temps prédéfinis : 10 min, 1 jour, 1 semaine, 1 mois et 6 mois.

La méthode des lieux vue plus haut vous permet de mieux mémoriser mais n’empêche pas de revoir ce qu’on a appris.

Vous pouvez gérer ce temps par vous-même pour chaque information en parcourant votre palais.

Une autre possibilité est d’utiliser des outils digitaux, comme le logiciel Anki par exemple. Celui-ci vous permet d’apprendre et de réviser des cartes-mémoires.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement de Anki, vous pouvez lire l’article Anki : révisez efficacement, retenez durablement.

La réutilisation

En supplément des répétitions espacées, quand vous apprenez des mots nouveaux ou des expressions nouvelles, il est important de les réutiliser rapidement pour mieux les ancrer. Dès que vous le pouvez, essayez de les placer dans des phrases.

Même si c’est placer les mots ou expressions anglaises dans des phrases en français lors de vos conversations quotidiennes !

La loi de pareto

Et voici la bonne nouvelle, vous n’avez pas besoin d’apprendre 100% du vocabulaire d’une langue. Car la loi de pareto s’applique aussi à l’apprentissage des langues.

Cette loi a été découverte par Vilfredo Pareto après de nombreuses observations et analyses sur les données fiscales de plusieurs pays. Elle a ensuite été popularisée par l’ingénieur Joseph M. Juran qui a démontré que cette loi pouvait s’appliquer à de nombreux autres domaines que les données fiscales. Cette loi indique que 20% des actions amènent 80% des résultats.

Ce qui veut dire qu’en apprenant les 20% de mots qui servent dans 80% des situations vous pourrez vous familiariser avec une langue étrangère plus rapidement que vous ne l’imaginez !

Tandem et HelloTalk

Pour vous plonger dans une immersion dans la langue anglaise, je vous propose une application, deux en fait, qui permettent de dialoguer avec des natifs.

Il s’agit de Tandem et de HelloTalk.

Ces 2 applications, disponibles sous iOS et Android, vous mettent en contact avec des natifs qui ont les mêmes centres d’intérêts que vous. Vous pouvez discuter par chat, par téléphone, en audio ou en vidéo.

Ces applications vous permettront de pratiquer la langue.

C’est important de pratiquer la langue en plus d’apprendre du vocabulaire car Il faut savoir que notre cerveau utilise 2 zones différentes suivant qu’il s’agisse de s’exprimer ou de comprendre une langue.

  • L’aire de Broca permet de s’exprimer. Elle est associée à la production de mots.
  • L’aire de Wernicke permet de comprendre les mots.

Il faut donc travailler ces 2 zones du cerveau pour pouvoir améliorer sa compréhension et son expression orale.

C’est d’ailleurs pour cela, que certaines personnes comprennent très bien l’anglais mais ont énormément de difficultés à s’exprimer en anglais.

Ce qu’il faut retenir

Les points importants à retenir sont :

  • Utilisez une méthode de mémorisation comme la méthode des lieux pour mémoriser le vocabulaire d’une langue
  • 20% du vocabulaire est utilisé dans 80% des situations
  • Mettez en place les répétitions espacées pour ne plus jamais rien oublier
  • Faites travailler autant votre expression orale que votre compréhension orale

J’espère que cet article vous a plu !

Je vous souhaite un bon apprentissage de l’anglais 🙂 !

Article rédigé par Morgan


Vous avez aimé? Partagez!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.